PubGazetteHaiti202005

Ariel Henry salue la mémoire des victimes du massacre de la ruelle Vaillant

.

Le premier ministre Ariel Henry a salué ce mercredi 29 novembre 2023 la mémoire des victimes de la ruelle Vaillant en y déposant une offrande florale. Dans une publication faite sur son compte X ce mercredi, l’actuel chef du gouvernement se dit souvenir de ces « vaillants électeurs assassinés, bulletins à la main. »

 

29 Novembre 1987-29 novembre 2023, 36 ans depuis que des militaires avaient mis fin, dans le sang, aux premières élections démocratiques organisées en Haïti après la chute de la dictature des Duvalier à l'école nationale Argentine Bellegarde, à la ruelle Vaillant (au second tour de la présidentielle et des législatives en 1987).

 
A l'occasion de ce 28 novembre,  le premier ministre Ariel Henry a déposé ce mercredi, une offrande florale à la ruelle Vaillant pour saluer la mémoire des victimes sans prendre la parole à l'occasion. « En ce 29 novembre, j’ai déposé une gerbe de fleurs en mémoire des victimes du massacre de la ruelle Vaillant. 36 ans après, nous nous souvenons de ces vaillants électeurs assassinés, bulletins à la main. 36 ans après, la plaie est encore béante et les souvenirs toujours vivants», a écrit le premier ministre Ariel Henry sur son compte X (anciennement Twitter).

« 36 ans après, rien ne pourra effacer ce mal atroce qui visait à freiner l’élan du peuple haïtien à remplir son devoir citoyen. 36 ans après, nos tristes pensées vont encore vers nos frères et sœurs tragiquement abattus ce jour-là, ainsi qu’à leurs proches toujours affectés par leur disparition », poursuit Ariel Henry.


A l’occasion de cette date, Ariel Henry « appelle à l’union, à la solidarité, à la fraternité en vue de la construction commune de la nouvelle Haïti où le progrès, l’Etat de droit et les valeurs démocratiques l'emporteront nécessairement sur l'anarchie, l'intolérance, le sectarisme et la désunion. »


 

Ce dépôt de gerbes de fleurs a été fait sous les jurons de quelques citoyens venus critiquer le premier ministre Ariel Henry pour sa gestion scabreuse à la tête du pays.  

 

Ce fameux 29 novembre 1987 est l’une des plus tristes et sombres pages de l’histoire de la démocratie en Haïti. Des citoyens haïtiens faisaient la queue pour participer aux joutes électorales quand des militaires ont saboté le scrutin. Ces élections devraient être les premières à se tenir sous l’empire de la constitution de 1987. 


Des paramilitaires néo-duvalieristes, avec la complicité active des Forces Armées d'Haïti, ont saboté le premier scrutin de l'après-Duvalier. Scrutin qui devrait permettre au pays de choisir démocratiquement ses dirigeants. 


Le carnage au bureau de vote de la ruelle Vaillant (Ecole Argentine Bellegarde) où une vingtaine d'électeurs furent assassinés a transformé cette journée en une journée funeste à Port-au-Prince. Les autres départements, surtout l'Artibonite, furent également touchés par cette vague de terreur.

 

 

 

Par : Daniel Zéphyr

Politique

Culture

Economie

Sport